#17 ” A book at the bottom of your list”

Il y a des livres qu’on ne peut jamais se résoudre à lire, peu importe le temps qu’ils passent sur la table de chevet ou dans le sac. Vous les connaissez aussi? Ceux qui nous narguent, nous observent jusqu’au moment où on se décide ENFIN à les ouvrir. Un livre du type Il importe d’être Constant d’Oscar Wilde, résident de ma bibliothèque depuis des temps immémoriaux.

Oscar Wilde, The Importance of Being Ernest,  1895, 90p.
Oscar Wilde, The Importance of Being Ernest, 1895, 90p.

Wilde signe ici une pièce de théâtre qui utilise tous les ressorts du comique, et pour une fois je ne vais pas me risquer à vous raconter l’intrigue parce que je me planterais forcément à un moment entre qui est qui. Tout ce que je peux vous dire, c’est qu’il y a un Ernest dans l’histoire (traduit par Constant en français) qui fait des siennes et s’invente une autre vie pour séduire une sa bien-aimée. Bref, des quiproquos, des jeux de mots, des incompréhensions qui donnent une intrigue enlevée et résolument drôle. En plus c’est tout petit, ça se lit en 2 jours! Pas d’excuse!

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s