#31 “A book that scares you”

Un livre qui nous effraie… Mais pourquoi? Je voyais beaucoup de raisons à ce qu’un livre puisse me faire “peur”. Parce que l’intrigue me donne des sueurs froides et m’empêche de descendre les escaliers dans le noirs (Stephen King, Franck Thilliez), parce qu’il est écrit dans une langue dans laquelle je n’avais jamais lu (Un viejo que leía novelas de amor, bientôt sur le blog!), parce que j’avais peur de ne pas le finir ou qu’il me tombe des mains (à tout hasard, le Talmud). J’ai finalement opté pour un livre donc la couverture m’a donné froid dans le dos et a tout de suite suscité mon intérêt. Place donc à The Exsanguinist de R.N. Morris.

R.N. Morris, Th Exsanguinist, Ed. Didier, coll. Paper Planes, 2010, 90p.
Roger Morris, The Exsanguinist, Ed. Didier, coll. Paper Planes, 2010, 90p.

Londres, 10914. La capitale vit au rythme des découvertes macabres: les victimes, généralement des jeunes hommes,  sont retrouvées totalement vidées de leur sang. L’enquête menée par le capitaine Silas Quinn nous emmène dans l’un des clubs les plus huppés de Londres, The Panther Club.

En moins de cent pages, Morris emporte le lecteur dans une enquête haletante et rondement menée. Loin d’un Sherlock Holmes à l’aura parfaite, Silas Quinn se révèle empli de zones d’ombres sur son passé et difficile à cerner. La fin inattendue et le style précis de l’auteur font de ce petite livre une enquête efficace qui ne prend pas trop la tête à 8h dans le métro.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s