#34 “A book with magic”

Voilà, j’annonce officiellement qu’il me reste quinze livres à lire pour achever ce challenge dans les temps (au 31 décembre). On y croit!

Je vois déjà votre étonnement quand je vais vous faire part du livre que j’ai choisi pour illustrer cette catégorie. Et j’avoue l’avoir un peu fait par facilité. Je n’avais pas forcément envie de me lancer dans un livre de Fantasy ou dans la trilogie du Seigneur des Anneaux.  Du moins pas tout de suite. En panne d’inspiration à l’heure de m’attaquer à un nouveau livre, j’ai pensé à ma nouvelle acquisition que je feuilletais d’un air distrait en mangeant. La Magie du rangement de Marie Kondo. Vous avez peut-être entendu parler de ce phénomène littéraire écoulé à près de trois millions d’exemplaires dans lequel cette jeune consultante japonaise expose sa méthode pour ceux qui veulent en finir avec le désordre. Une méthode qualifiée d’ “infaillible” par beaucoup. Il n’en fallait pas plus pour éveiller la curiosité de la grande fanatique du ménage et de l’organisation que je suis.

Marie Kondo, La Magie du rangement, First éditions, 2015, 272 pages.
Marie Kondo, La Magie du rangement, First éditions, 2015, 272 pages.

La méthode KonMari repose sur quelques principes simples: avant de se lancer dans le rangement, il faut réussir à déterminer pourquoi nous voulons le faire. Une fois ce processus identifié, il ne faut pas ranger par pièces mais par catégories d’objets: il s’agit de trier les objets selon le critère suivant: “cet objet me met-il en joie?” Au final, notre intérieur doit se retrouver uniquement rempli de choses que nous affectionnons vraiment qui restent à leur place pour toujours.

Pour tout vous avouer, je ne suis pas sûre d’adhérer à tous les préceptes de la méthode proposée par l’auteur, qui avoue être obsédée par le rangement depuis ses cinq ans. Je ne peux réfréner un haussement de sourcils devant sa totale empathie avec ses objets: le passage où elle remercie ses chaussettes et son sac à main pour l’effort qu’ils ont fourni pendant la journée m’a bien fait rire.

Cependant, je me retrouve totalement dans sa recherche d’authenticité et de réduire le nombre de ses possessions matérielles. Pour avoir déménagé tous les ans depuis cinq ans, j’ai dû m’habituer à vivre avec le contenu moyen d’une valise. C’est à présent une habitude que j’ai prise et je me retrouve vite anxieuse quand je suis entourée de trop de vêtements ou de livres. C’est dans la pratique que prêche Marie Kondo que je ne me retrouve pas: on est bien obligés de posséder de choses bien qui ne nous mettent pas en joie, non?

Au final, je ne crois pas que la méthode KonMari me convienne (son succès étant conditionné par une adhésion totale et frénétique) mais je suis ressortie de ma lecture inspirée à poursuivre ma recherche du minimalisme et à modifier mes habitudes de consommation. Et c’est déjà un peu magique!

Oh yeah Freddie, it's a kind of magic.
              Oh yeah Freddie, it’s a kind of magic.
Advertisements

2 thoughts on “#34 “A book with magic”

  1. Pingback: Un monde de bibliothèques – A bookiful day

  2. Pingback: Testé pour vous • Zéro déchet – Bea Johnson – A bookiful day

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s