Roman des Etudiants 4/5

Demain, c’est le grand jour.

Les 400 juré(e)s du Roman des Etudiants devront faire leur choix pour élire le livre favori de la sélection qui leur a été proposée. Les retardataires s’activent pour finir les dernières pages, et les échanges s’intensifient. Pour ma part, j’ai bon espoir de finir le dixième et dernier livre ce soir si tout va bien. Dire que nous avons commencé l’aventure en janvier, le temps passe décidément très vite!

Voici donc le quatrième volet des aventures du RDE:

La Bibliothèque de Hans Reiter – Jean-Yves Jouannais

9782246857761-001-X_0
Jean-Yves Jouannais, La Bibliothèque de Hans Reiter. Grasset, 2016, 160p.

Le narrateur se retrouve mandaté par un collectionneur et part à la recherche des ouvrages du mystérieux Hans Reiter, passionné par la littérature de guerre. Il ne va pas tarder à se rendre compte qu’il n’est pas le seul lancé sur la piste de l’énigmatique bibliophile… Voilà comment on pourrait résumer en quelques mots le nouveau livre de Jouannais. Une balade à la fois érudite et surprenante au milieu des livres et des scènes de batailles, qui débouche sur une surprenante théorie: et si la Seconde guerre mondiale n’avait été qu’un malentendu diplomatique, une blague lancée par les Allemands qui aurait tourné au tragique en 1945? Sans être un coup de coeur, j’ai accepté de me laisser désarçonner par ce petit livre et j’ai finalement réussi à l’apprécier. Et puis, me parler de bibliothèques, c’est déjà me séduire un peu.

Un Amour impossible – Christine Angot

christine-angot-un-amour-impossible
Christine Angot, Un Amour impossible, Flammarion, 2015, 216p.

A l’heure où l’on fête les mamans Outre-Manche, le nouveau livre de Christine Angot ne pouvait pas mieux tomber. Il explore les tréfonds de la relation mère-fille dans la France des années 1960. Si beaucoup de thèmes parcourent le livre (la lutte des classes, l’inceste, le travail de deuil), c’est pourtant celui de la vérité en littérature qui m’a le plus interpellée. Il semble en effet traverser tous les romans de la sélection du Roman des étudiants et m’a ouvert à de nouveaux questionnements dans mon parcours de lectrice. Pour être honnête, j’ai eu un peu de difficultés à entrer dans l’univers, tant la relation entre la narratrice et sa mère semble tortueuse; j’ai alors réalisé que c’était peut-être la réaction attendue par l’écrivain vis-à-vis de son lecteur: ne pas s’identifier à elle, mais accepter la singularité de la fiction comme on accepte le passé des gens qu’on aime.

Je vous retrouve la semaine prochaine pour la dernière série du RDE. A quelques jours de la fin je mesure déjà tout ce que cette aventure m’a apporté. Mais  dorénavant, je me fais la promesse solennelle de ne lire que ce qui me plait. Du moins pour un temps.

Advertisements

3 thoughts on “Roman des Etudiants 4/5

  1. C’est marrant, je n’ai pas du tout les mêmes avis sur ces livres ! Un Amour Impossible m’avait laissé un avis mitigé (j’avais détesté la partie finale où la narratrice revient sur tout ce qu’elle a déjà raconté dans le roman), et je n’ai vraiment pas adhéré à La Bibliothèque de Hans Reiter… Comme quoi, les avis sont vraiment très personnels !

    Like

    1. J’avoue que ces deux livres ne sont pas mes favoris, mais avec un peu de recul je peux dire que je les ai appréciés pour ce qui ne m’a pas plu en eux. Un peu perché je sais 😉

      Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s